questions-réponses Publications
| Par Nizar FASSI |

Chiffre d'affaires (CA, définition)

Qu'est-ce qu'un chiffre d'affaires ? Définition et explications.

Le chiffre d'affaires représente l'ensemble des ventes de produits ou de services réalisées par une entreprise auprès de tiers sur une période donnée – exercice comptable.

La comptabilité du chiffre d'affaires peut s'effectuer sur une durée comptable variable en fonction des besoins ou des normes en vigueur – le plus souvent, il est compté sur un mois, un trimestre, un semestre ou une année.

Il est symbolisé par l'acronyme CA par les professionnels comptables, les managers et dirigeants.

Généralement, le chiffre d'affaires est dénombré sur une année comptable – bilan comptableen soustrayant la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) des factures et avoirs en unités monétaires – monnaie nationale.

On compte le CA à partir de la date de la livraison du produit ou service et non à la date de la facture.

Les cabinets d'experts-comptables, les auditeurs et les comptables représentent le corps de métiers réalisant ces actions obligatoires des entreprises.

Le chiffre d'affaires est une mesure du niveau de vente d'une entité mais elle ne mesure pas la rentabilité du business ; il est intéressant surtout lorsqu'on analyse l'évolution d'une activité d'une période à une autre.

C'est aussi un indicateur utile pour comparer des sociétés d'un même secteur d'activité sans qu'il ne serve cependant à évaluer la valeur d'une entreprise.

Il est tout à fait concevable de concrétiser un énorme chiffre d'affaires sans faire le moindre bénéfice ou profit pour les actionnaires ; l'entreprise vaut alors quasiment rien pour l'actionnaire ou l'investisseur à moins de perspectives ou de synergies pour un autre acteur.

Dans le cas d'une rentabilité nulle et d'un chiffre d'affaires élevé, seuls les salariés et autres personnes tirant des revenus de l'entreprise sont alors bénéficiaires.

L'outil est alors à manier avec précaution ; le jeu d'écriture comptable représente un art du chiffre dont il faut estimer la réalité palpable dans une analyse financière globale tout en essayant de déterminer les vrais bénéficiaires.

Pour visualiser les données comptables, on utilise un reporting financier s'appuyant sur un logiciel d'aide à la décision financière sans jamais omettre le triage des perceptions.

Continuité de lecture via les définitions de la marge commerciale, de l'effet d'aubaine ou du dividende.