Reclassement social et licenciement:Chaussettes Olympia

Une décision de  justice contestable ? Economie contre justice ?

Un tribunal vient de condamner la société de fabrication de chaussettes Olympia a  versé plus de 2, 5 millions d’euros  à 45 ex-salariés.…car l’entreprise privée n’a pas proposé de reclassement social à l’usine de Roumanie ! 

La direction n’a pas voulu proposer de reclasser les salariés en Roumanie car…les conditions de rémunération et sociales sont inférieures…

Cela fait penser à la récente affaire de licenciement…où une société de textile avait proposé un reclassement en Inde (pour 65 euros de salaire par mois). …On comprend mieux.…

Commentez cet article

Ou continuez la lecture

Nizar Fassi a écrit 37328 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

52 commentaires en rapport avec “Reclassement social et licenciement:Chaussettes Olympia

  1. jean-pierre commente:

    C’est la fin d’une triste histoire qui devait se terminer comme ça. Il faut remonter plus loin dans le temps pour connaître cette affaire et la responsabilité de ces conséquences ne sont dues qu’à Madame Domonique Faure qui depuis que sa mère lui a transmis les Rennes de l’usine si florissante dans les années 82/84 a commencé par licencier et souvent par des licenciements abusifs l’essentiel de l’équipe commerciale qui faisait tourner l’usine à environ 1 million de paires de chaussettes par jour. Ce fut d’abord le Directeur commercial qui négocia son départ car en désaccord avec la nouvelle politique de la nouvelle PDG : Mme Dominique Faure Jacquemard à l’époque qui n’a pas su s’entourer de personnes compétentes et qui a au contraire chassé celles qui avaient amené les Ets Jacquemard au zénith et je voudrais ici rendre hommage à Mr Lefranc le Directeur financier, à Mr Aidan le Directeur commercial, à Mr Roques le Directeur technique de l’usine de la rue desmarronniers (1000 employés tous compétents et motivés). Il y avait une centaine d’attachés commerciaux sur la France à raison d’1 ou 2 selon par département tant le réseau était dense.
    Elle recruta pour des raisons tout à fait personnelles (sic) un nouveau directeur commercial qui venait de mettre sa société en faillite, lequel est venu avec son staff ayant pour mission de démotiver l’équipe en place pour mieux la licencier. Cette nouvelle équipe savait qu’il y avait de l’argent chez Olympia et commença par s’allouer des salaires de ministres des primes des voitures de fonction ect. Pour loger le nouveau directeur commercial on acheta un chateau à proximité de Rommilly que l’on rénova et que sais-je.
    Toujours utile qu’il fallait toujours plus d’argent et que la mode était au délocalisation et comme toujours mal entourée ce choix n’était pas le bon et encore moins la Roumanie. Le reste on le connais et ce qui devais arriver est arrivé ! !!
    Madame Raymonde Jacquemard la mère de Dominique était une grande Dame sa fille ne l’a pas été. Une génération qui gagne, une génération qui bouffe ! !!

  2. marie commente:

    bonjour la liberté d’expression sur votre blog !!!!! vous êtes à la botte de Monsieur Brun ? ?? j’ai écrit sans vulgarité hier, ce que je pensais de cet avocat et de ses méthodes concernant Olympia et je suis passée à la trappe !!!vous touchez aussi vous ? ?
    .…. si des fois (ce qui m’étonnerai) ce message est publié, j’en appelle à tout les blogueurs. .…SURTOUT ÉCRIRE SEULEMENT CE QUI VA DANS LE SENS DE MONSIEUR BRUN !!!!!!! sinon hop, vous êtes décapité. …je ne vous salut pas messieurs les modérateurs !!!! on ne m’empêchera pas de parler allez hop direction Facebook !!!!

  3. Zébulon commente:

    Entièrement ok avec l’avis de Marie. Brun est une sorte d’escroc, un petit tartuffe fossoyeur d’entreprises bien connu des entrepreneurs troyens ainsi que de la classe ouvrière.. Il profite de l’argent des comités d’entreprises et leur fait miroiter des choses complètement folles… Parfois ça marche parfois non. C’est un nulle.
    Concernant Olympia, cette entreprise était sur la voie de la reconquête de ses marchés, voir même plus puisque référencé aux Galeries Lafayette !!! 

    Madame Rambaud était qqu’un de bien pour Olympia consciente de ses limites mais responsable de ses actes et assumant ses responsabilités. Les 47 avaient déjà touché leurs indemnités, Brun est venu en leur faisant miroiter plus. Ce mec me dégoute car j’ai été en contact avec lui, et nous nous sommes vite aperçu qu’il n’était qu’une pompe à fric. Ce type j’espère, ne fait pas toutes ses nuits.

  4. marie commente:

    je suis vraiment ecoeurée par tout ce que j’entends.…Maitre Brun est un opportuniste qui profite du malheur des gens.… il se fait passer pour le Zorro de la classe ouvrière… quand il en aura fini avec Olympia, il reprendra son cheval et ira par monts et par vaux “défendre la veuve et l’orphelin” ailleurs, en se “sucrant au passage bien confortablement”…il en a rien à faire des 47 Olympia. .. son but est se faire de la publicité. ..il y a de très nouveaux avocats aujourd’hui, specialisés dans toutes sortes de choses. . les permis de conduire par exemple (si tu as des sous tu recuperes ton permis.. si tu n’en a pas, tu vas à pied. .. et puis il y a brun maitre des hautes oeuvres. . qui decapite les entreprises. .vous êtes si naifs, que vous en êtes touchant. .. vraiment !! en tout cas, perso, j’arrete de mettre des chaussettes. .des saloperies chinoises ? ? ha non alors !!!! merci Brun

  5. Muriel commente:

    Ce ne sont pas les indemnités des salariés licenciés qui font couler cette entreprise qui a délocalisé pour s’enrichir davantage ses dettes s’élèvent à 13millions d’euros les salariés n’ont fait que réclamer leur dû et le total de leurs indemnités est bien loin de cette somme.
    Je suppose que les personnes qui critiquent les licenciés diront merci à leur patron le jour où la même chose leur arrivera.

  6. un consommateur commente:

    Nous, consommateurs voulons toujours acheter moins cher et les grandes surfaces amméliorer leur marge mais il faut vendre moins cher pour nous, consommateurs.
    Vous, qui achetaient des gommes, des stylos, des tee shirts, des pneus, des cahiers… dites vous simplement qu’en achetant chinois vous mettraient obligatoirement des personnes à la rue…
    C’est facile de regarder dans le retroviseur !
    La mondialisation est là et il faut s’adapter.
    Donc je pense que les 47 savaient qu’ils allaient faire fermer leur ancienne usine. Qu’ils profitent de leur argent ces égoistent

  7. leborege commente:

    Olympia a préféré viré des salariés pas trop bien payés et embaucher des salariés “haut de gamme” ou “pompe à fric” et maintenant on voit le résultat. C’est lamentable.

  8. leborege commente:

    Qui sont-ils ces salariés qui ont critiqués Me Brun et dénigrés leurs 47 anciens collègues de travail ayant fait valoir leurs droits devant les prud’hommes. Ce sont ceux qui applaudissaient il n’y a pas si longtemps la Catherine qui n’a jamais voulu admettre qu’elle vivait au dessus de ses moyens et qui les a virés à leur tour comme des malpropres. Ce sont ceux qui vont avoir prochainement recours aux services de Me Brun dans un nouvel épisode qui aura encore une fois Madame Rambaud dans les rôles principaux. Et oui Rambaud c’était la meilleure et Brun le vilain petit canard et maintenant ???? Il ne faut jamais dire fontaine je ne boirai pas ton eau. Enfin comment peut-on imaginer qu’une incapable ait pu faire mettre une telle entreprise en faillite. Quel gachis ! Après cela peut-on encore se regarder dans une glace ? J’en doute.

  9. abderinho commente:

    ans à faire un site Internet correcte qui n’est même pas fini a ce jour. Effectivement certaines décision managériale sont contestables mais arrêter de croire que l’équipe de direction gagne des millions d’euros. olympia C’EST PAS DANONE.
    je comprends que les anciens salariés soient pas contents mais c’est pas une raison pour en mettre d’autres aux chômage.

  10. abderinho commente:

    certain commentaire sont d’une naïveté ! !!!
    les patrons sont méchants, les salarié sont gentils, c’est tellement réducteur.
    Ce que vous devez savoir c’est que olympia est une société qui ne fait PAS de profit. Puis tant qu’on y est autant parler de leur buisness.
    vous dites on devrait acheter Français.
    faux si olympia faisait fabriquer en France leur prix augmenterait considérablement et peu de monde acheterait leur produit. tous irait vers les marchandises chinoises bon marché.(d’ailleurs il y’a beaucoup d’hypocrites qui dirait le contraire mais c’est très Français)
    de plus certains d’entre vous disent que olympia fait des bénéfices et s’en met plein les fouilles sur le dos de leur employés, ca me fait doucement rigoler. C’est une entreprise qui ne gagne pas un rond il ont même pas de quoi se payé une publicité régionale. il ont mis 10

  11. nono commente:

    Je suis dans le commerce textile. Quand je vois le prix d’achat d’une paire de chaussette à 1€40 est vendu 7€90, je trouve vraiment affligeant que le sujet premier pour garder les emplois de nos frabriquants français soit surtout de limiter la marge que les grandes enseignes pratiquent et qui auguement chaque année ! ! Les clients veulent acheter français !! mais les prix de vente sont trop hauts…alors l’usine délocalise pour frabriquer moins cher…et chacun veut sa part du gateau avant de sombrer… et les sindicalistes comme la CGT ne proposent rien d’autre que des journées de grève…à bon entendeur salut !

  12. Gandon commente:

    Bravo la justice :(. C’est vraiment honteux d’agir de la sorte ! C’est employer sont des ordures et leurs avocat merite la pendaison. Ce scandale va faire licencier un tas de gens qui n’ont rien demander pas la folie d’une cinquantaine de sindicaliste de la CGT !!!

  13. POLO commente:

    EST LES SYNDICATS DANS CETTE AFFAIRE !AU LIEU DE SOUTENIR LES 47 EST CLAMER PARTOUT QUE OLYMPIA POUVAIT PAYER ILS AURAIENT MIEUX FAIT DE SOUTENIR LES EMPLOYES QUI LES ONT ELUES

  14. Edouart commente:

    Fayot tu me l’aurait pas dit en face mon petit je peux te l’assurer. C’est vrai que toi on te dit que ton entreprise est en péril tu remercie ceux qui attaquent en justice. Hypocrite !

  15. noutche commente:

    Hélas ce cas d’olympia n’est pas unique. Un bon nombre de PME se voient attaquer par leur ex salarié qui tentent de trouver des vices de forme (parfois très farfelues) avec des indemnités à faire crouler la boite et faire licencier les emplois existants. Ouvrez les yeux, c’est un nouveau jeu, une loterie que certains tentent de gagner coûte que coûte. Tiens donc l’argent, toujours l’argent, qui a dit qu’il n’y avait que des patrons voleurs et arnaqueurs ?
    Comment voulez vous ensuite qu’il y ait des embauches en France ? Ce fait ne fera que rendre encore les jeunes entreprises plus prudentes et elles auront raison. L’emploi est mort dans notre pays. Le social aura tué le social !!!!!

  16. dunkerquois commente:

    àtous ceux qui s’en prennent aux 47 salariés qui ont tout perdu qui à leurs places n’aurait pas défendu son droit si olympia avait fait les choses dans la correction sans tricher il n’en serait pas la, qui aurait accepter d’étre licencier à leur place pour qu’il ne réclament pas d’indemnitées surement pas Edouard qui en matiére de minable sait de quoi il parle, c’est vrai que si lui avait été licencié il aurait en plus remercier son patron Fayot

  17. 1/47 et + commente:

    Olympia is good, dans le reportage on voit bien q’en Roumanie on utilise aussi des métiers équipés du remmaillage automatique. Jean Claude est bien dans le sujet puisqu’on ne parle que de la Roumanie à en oublier les autres motifs des condamnations pour licenciement sans cause réelle et serieuse ou encore de la violation de la procédure de licenciement collectif pour motif économique !
    C’est sûr ça fait plus serieux que la simple abscence de proposition de reclassement à 110€ et ça passe moins bien vis-à-vis des médias et de l’opinion publique !
    Quand au reportage (pour ne pas dire repormontage) sur M6, n’allez pas croire tout ce qu’on voit au cinéma ! Et pourquoi pas la fin du monde en 2012 ! ! Ce pseudo reportage c’est bien du cinéma destiné à opposer les salariés aux exsalariés. Nous sommes tous des pièces sur un échiquier, et devinez qui joue ?

  18. Marina commente:

    Olympia fait travailler plus de 700 salariés en France et à l’étranger. Je trouve dommage qu’une minorité de 47 personnes puisse faire tomber une majorité et leur faire perdre leur emploi dans un soucis de “on ne l’a pas volé”, et “Olympia l’a bien mérité”.
    Je comprends la fierté qui prend un sacré coup, et la frustration d’être viré après 25 ans d’ancienneté. Je pense qu’ils auraient pu trouver un accord et laisser le temps à Olympia de se retourner pour trouver ces fameux 2 millions et demi d’indemnités qu’ils vont payer de toute façon.

    Tout le monde aurait pu trouver son compte si seulement les gens avait un minimum de considération pour les autres. Nous galérons tous pour trouver du travail, nous galérons tous pour garder nos emplois et payer nos vies. 

    Cette histoire révèle le manque total de solidarité et aussi sans doute un faux esprit d’indépendance alors que nous sommes tous dans le même panier. C’est une triste France que nos enfants connaîtront.

    Je souhaite bon courage à ces 700 employés qui vont probablement se retrouver sans emploi.

    Personne n’a raison dans cette histoire, c’est le système, la justice et l’argent comme d’habitude qui auront leur propore morale, bien loin de nos valeurs constitutionnelles : Liberté, Egalité, FRATERNITE.
    Quelle belle mascarade…

  19. françoise commente:

    le résultat : des employés roumains dépendants de travailleurs français et de salariés qui ont été licenciés avec une formation de 1 an ou 2 et une indemnité sur 3 ans. La demande des licenciés est trop gourmande. Ils risquent de ne rien avoir.

    Pour une fois, je tire mon chapeau à la PDG de Olympia qui fait preuve d’humanisme, ce qui est bien rare de nos jours.

    On voit trop souvent des patrons qui partent avec des indemnités faramineuses sans se préoccuper de l’avenir de leurs entreprises et des travailleurs dont on fiche leur vie en l’air.

    Soyons honnêtes, des propostions de reclassements ont été faites par d’autres sociétés pour la Roumanie, qui avaient été déjà été refusées ! 

    C’est honteux.

    Le tribunal ne devrait pas donner raison à cet avocat qui bâtit son plaidoyer sur un argument qui aurait été refusé de toute façon.

  20. Lio commente:

    Decision tout à fait normale. Chacun a le droit de defendre ses intérêts et le respect de la loi est la règle. Tant pis pour Olympia. 

  21. anti-betise commente:

    Je suis, moi aussi, simple salarié dans une sociètè de textile…qui… passe tant bien que mal la crise. Et, une fois n’est pas coutume, je me place derriere les patrons de cette boite. Sous pretexte de manque de consideration Patron/salarié pendant le licenciement on va mettre en perildes centaines d emploi.… et là, cela devrait être normal de ne pas prendre en compte la consideration Salarié/ex salarié.
    Plus largement, j’ai une nette impression que l individualisme prend le dessus sur tout… la part de salarié “looser” est entrain de grandir. Alors je me met, avec une telle pub, à la place des chefs d entreprises en sorti de crise, quand les investissement reprendront…
    La question est simple : j investi en France ou ailleur ? ??

  22. Maria commente:

    Tout a fait d’accord avec les 47 licenciés !! Le reportage a plus été basé sur la société que sur les licenciés et beaucoup ont oublié une phrase de l’avocat : Il ne s’agit pas simplement des postes en Roumanie, mais aussi en France ou apparemment le reclassement à été fait au favoritisme !
    Si il s’agissait d’une société ayant un stabilité financière, tout le monde comprendrait les 47 licenciés !!
    Olympia n’as pas respecté la loi ! Je pense que l’entreprise ferait mieux d’assumer ses erreurs que de se servir des médias et de ses salariés pour plaider sa cause !

  23. ROBERTO commente:

    Cette sosiété est dirigée par des incompétents.
    Quand on pense qu’à sa tête il y a une avocate d’affaire.…
    je suis à fond pour les 47 ex salariés ! Dans ce cas chacub défend son beefsteak.
    Et à quand des sanctions contre ces pseudos dirigeants ?

  24. Bernard commente:

    Où est-elle la solidarité ouvrière qui faisait la force et la fierté de cette catégorie sociale ? Comment 47 anciens employés prétendument lésés peuvent mettrent en balance leur confort, leur orgueil personnel et l’emploi de plusieurs centaines de leurs anciens collègues, camarade peut-être. Le comportement de ces personnes guidé par avocat méprisant est tout bonnement indigne et révoltant. Je crains pour eux que les portes de l’emploi restent longtemps fermées. Mesdames, Messieurs, vous faite honte à tous ceux qui se battent pour défendre le bien collectif.

  25. jerome commente:

    HONTE AUX ANCIENS SALARIES on dirait ces mecs de la RATP ou de la SNCF qui font des grèves 1 mois par an et qui ne pensent pas au désastre financier des personnes ne pouvant aller travailler… Il en est de même avec ces anciens salariés…
    Serrons nous les coudes Français et arrêtons chacun de vouloir gagner sa croûte au détriment des autres.
    Bref c’est chacun pour soi on s’en fous des autres…
    Non mais envoyez ces bons à rien dans les pays de l’est comme la roumanie vous verrez la misère et malgré tout leur incroyable solidarité en cas de coup dur et dieu sait s’ils sont nombreux…

  26. jerome commente:

    HONTE AUX ANCIENS SALARIES on dirait ces mecs de la RATP ou de la SNCF qui font des grèves 1 mois par an et qui ne pensent pas au désastre financier des personnes ne pouvant aller travailler… Il en est de même avec ces anciens salariés…
    Serrons nous les coudes Français et arrêtons chacun de vouloir gagner sa croûte au détriment des autres.
    Bref c’est chacun pour soi on s’en fous des autres…
    Non mais envoyez ces bons à rien dans les pays de l’est vous verrez la

  27. Muiccia commente:

    la PDG a confondu volontairement ou pas le fond et la forme. Le droit du travail juge sur la forme elle aurait dû le savoir vue la batterie d’avocat.
    Quand à la demande des 47 elle est à vomir cf les propos tenus et les indemnités diverses et variées encaissées.
    Mais il y a insuffisance de la part de la direction.

  28. carolina commente:

    Comme beaucoup, j’ai visualisé le reportage sur M6.….Quel scandale de voir une direction encore divisée pour mieux régner ! Les licenciés ne sont pas responsables de la situation actuelle de l’entreprise ; seuls les dirigeants le sont ! Malheureusemnent, l’usine en France va fermer et tout sera basculé en Roumanie !
    C’est normal que les licenciés réclament leur droit et ont gagné d’ailleurs ! La direction n’a pas été franche : elle a dégagé ceux qui gênaient.…

  29. soso commente:

    filou tu as raison je suis sur que la PDG va garder la Roumanie et son equipe de dirigeants pour faire encore plus de benef. Et tant pis pour la France, par contre elle aura bien attisee la haine entre les 45 licencies et les futurs licencies Francais. Bravo les patrons !

  30. filou commente:

    j’aimerais connaître les salaires du PDG et de ses cadres je ne me fais pas du tout de soucis pour eux lorsque l’on connait les salaires des roumains et le prix des chaussettes vendues dans le monde

  31. filou commente:

    moi, j’aimerais connaître les salaires de la PDG et des cadres qui composent son equipes. Je ne me fais pas de soucis pour eux lorsque l, on voit le salaire des Roumains et le prix des chaussettes en France

  32. samuel commente:

    Ce que l’on nomme le capitalisme est devenu du colonialisme. Le véritable capitalisme c’est prendre conscience du phénomène de la réciprocité, autrement dit un patron doit prendre soin de ses employés parce que sans leur savoir-faire, il ne commet pas de profits et vice-versa les employés doivent apprécier leur patron parce que ce dernier en investissant prend toujours des risques avec son propre argent. Il se doit même d’intéresser ses employés afin de les conforter à un travail de qualité. Mais depuis plus de 20 ans maintenant, les patrons ne réinvestissent plus une partie de leur profit, ils gardent tout pour satisfaire les actionnaires et éventuellement être côté en Bourse ensuite, on en arrive donc au phénomène de la spéculation qui tient toujours sur du très peu, soit le risque sans le risque puisque la mise de base a déjà été récupérée… On va aller loin avec cela… C’est à une grande faillite de sociétés que nous courons et droit dans le mur. Pour en revenir à la notion de colonialisme que je propose afin de comprendre ce qui se passe, c’est très simple, on va en Roumanie parce que les salaires sont pratiquement 10 fois moindre qu’en France. Si au fond des mers on trouvait des esclaves, on irait. Voilà cette société a remis au goût du jour l’esclavage. C’est du propre pour un pays qui se vante être celui des droits de l’homme. A bon entendeur, salut !

  33. elisa commente:

    c’est facile de critiquer ceux qui ont été licenciés. vous n’”tes pas a leur place. il y en à qui on 26 ans de boite un âge certain et qui on toucher que 10 000 e. pour trouver du travail c’est plus dur quand on est agé. Ils vont vivre de quoi ? et c’est pas des commentaires de personnes qui ne sont pas dans leurs cas qui peuvent juger. l’avenir est incertain pour eux il faut se poser la question qu’auriez vous fait a leur place ? à force de délocaliser le travail pour faire plus de profit voilà ce qui arrive.si on achetait plus de produits fait en France on pourrait faire vivre nos entreprises. nos emplettes sont nos emplois

  34. devillers commente:

    il est des “ex“employés qui demandent lorsqu’ils seraient sùrs de ne pas y aller qu’ils y aillent “tout de suite “en gardant même leurs indemnités mais peut-être au moins “rendre les indemnités déjà touchées ou alors il y a injustice 

    et que pensez des entreprises qui “volent jusqu’à emporter les “sommes des gouters des enfants pour noél ? et là personne ne rembourse ce qui leur a été “donné avant de s’installer” en France c’est ça une certaine justice enfin un avis différent selon les régions tenez-bon pour une fois l’entreprise qui se bat ? les employés reprenez-donc et faites là marcher ? sachez aussi qu’après “la clé sous la porte :il ne restera rien pas même pour vous “et ça vous ne le savez peut-être pas –certains syndicats n’auraient-ils donc et àa se sait de mettre tout par terre comme dans l’enseignement où pas même un gaucher ne peut s’exprimer avec des outils adaptés (vérifié par moi-même que fais –tu donc ? citoyen et là la notion d’identité nationale montre son grand intérêt

  35. verosage commente:

    Bonjour,

    Je ne connaissais pas cette histoire, je viens de voir le reportage sur M6. Je dirais que je suis totalement en phase avec écoeuré.
    Je trouve que les “47” ont un comportement déplorable et inhumain.
    Bon courage a ceux qui se battent pour faire vivre cette entreprise.

  36. lilli commente:

    je viens de voir le reportage sur m6 et je suis très surprise de l’attitude des 45 ex salariés que de haine de leurs parts envers les salariés non licenciés aucuns remords
    d“avoir entamé cette action
    si on leur avait proposé d’aller travailler en roumanie ils auraient fait également un grand scandale
    j’ai honte pour eux

  37. abder commente:

    C’est carrément injuste ! !! J’ai travaillé 2 ans en contrat pro dans cette boite en tant qu’attaché commercial et c’est vraiment dégueulasse ce qu’il leur arrive. Olympia est pourtant une super boite d’un point de vue humain à tout les niveaux et il ne mérite pas ça. J’espère sincèrement que la cour de cassation cassera ce jugement. Peut on vraiment appelé syndicat des gens qui n’ont aucun scrupule a condamné 300 salarié au chômage ! !Cette décision va a l’encontre de tout bon sens ! ! Je suis scandalisé ! !
    Je souhaite bon courage a mes anciens collegue ! !!

  38. Merlin commente:

    L’avocat c’est celui de la CGT, syndicat jusqu’au boutiste qui souffle le feu dans le sens qui l’arrange. Lui qui hurlait quand on proposait des reclassements en Inde vient épingler Olympia qui ne les propose pas en Roumanie. La seule chose qui importe la CGT c’est qu’on parle d’elle, mais pour défendre les emploi on voit où c’est allé pour le paquebot France ou encore Renault ou se saborder vaut mieux que de faire des concessions.
    Moi je serais le tribunal, j’obligerais les 43 à aller travailler en Roumanie pour au moins cinq ans, on t verrait plus clair !!!

  39. pychab commente:

    En tout cas, bravo Maitre : vous êtes un avocat qui défendez vraiment les dossiers que vous confie vos clients.
    On pourra dire ou écrire ce qu’on voudra, mais lorsque je chercherai un avocat pour défendre mes intérêts, je préfèrerai vous avoir de mon coté…que en face !
    Et il est bien hypocrite de voir la posture que prennent les politiques et autres responsables économiquesetc.qui ferait exactement la même chose si il fallait défendre leurs propres intérêts.

  40. Olympia is good commente:

    Jean Claude,

    Tout à fait d’accord avec Ecoeuré, ce n’est pas la question dans cet article, ceci dit je tiens à répondre à Jean Claude car il y a de nombreuses inexactitude voire absurdités malgré le fait qu’il semble que vous connaissez un peu cette société :

    Premièrement, les métiers auxquels vous faites allusion ne permettre pas de supprimer toutes les étapes de finition qui suivent le tricotage mais seulement une : le remaillage. Il faut ensuite “former”, “visiter” (parfois “traiter” et/ou “teindre” puis d’autrefois “broder”) “appairer”, “pointer” et “conditionner” les chaussettes.

    Deuxièmement, je ne sais pas quelle est votre source d’info qui vous permet d’avancer que la masse salariale représente que 12% du coût de fabrication de la chaussette, mais sachez que vous êtes loin du compte pour ce qui est du ratio pour une production en Roumanie ! En réalité, ce pourcentage est de l’ordre de 50% pour une fabrication en Roumanie dans le cas d’une finition non automatisée comme c’est le cas pour Olympia

    Je m’arrêterai là même s’il me semble que d’autres précisions seraient bénéfique afin de clarifier les dires de certaines personnes !!

  41. lachaussette commente:

    un grand bravo a la justice française qui va pouvoir dans quelques temps se féliciter d’avoir coulé l’un des plus grand fleurons de la chaussette française car il ne fait plus aucun doute que l’entreprise va fermer. il est tellement plus facile de s’attaquer a un industriel du textile qu’ a un geant pétrolier.je ne suis pas de chez olympia et ni du monde du textile mais j’ai honte pour le personnel encore présent dans cette entreprise de s’être battu très certainement pour les 45 lors de leurs licenciments il y’ a quelques années car aujourd’hui ce sont ces memes 45 qui vont les foutres a la porte.de plus, plus le temps passe, plus j’ai honte d’être français car je me demande à qui profite le plus le crime au 45 ou a l’avocat.de plus en plus notre justice ressemble a celle des americains tout est pretexte a enrichir les cabinets de certains avocat. 

  42. Ecoeuré commente:

    Réponse à Jean Claude :
    Avec tout mon respect, votre commentaire n’a rien à voir avec l’affaire. Débattre sur la délocalisation n’est pas d’actualité. Etait-ce la bonne décision ? je ne sais pas, mais apparemment oui, puisque énormément de sociétés délocalise. Moi je vous pose la question suivante : pour satisfaire la haine de 47 personnes, doit-on faire disparaitre une entreprise et mettre au chômage 300 personnes ?
    Et SVP, arrêtez avec cette haine stupide et systématique des patrons, ou alors devenez le vous même, car sans patron, pas d’entreprise et pas d’entreprise = pas d’emplois.

  43. jean claude commente:

    On a du mal a comprendre le jugement du tribunal car de toute façon personne n’aurait accepte d’aller travailler en Roumanie pour 110 euros par mois.

  44. jean claude commente:

    C’est inexact de dire que cette société était menace par les importations chinoise. Les machines qui fabriquent les chaussettes, depuis 10 ans sont très performantes, en particuliers les metiers Lonati que cette société avaient acquis dans les années 96, non seulement ces metiers tricotent et termine les chaussettes, il n’y a plus d’operation de finition, une batterie de machines produit 900 douzaines en 24 heures, la masse salariale dans le coût de fabrication du produit ne represente plus que 12% environ. Le coût de la delocalisation est supérieur au gain realise. C’était une idée fixe de Maitre Rambaud de delocaliser la production et elle a imposer ses vues a Md Jacquemard, il faut dire que M Rambaud ne connait rien a ce metier etc’est elle qui a fait pereclite cette entreprise qui était la plus performante et la plus moderne d’Europe occidentale. C’est helas devenu une habitude de beaucoup de chef d’entreprise, de se debarasser de leur entreprise, au lieu de faire preuve d’imagination pour les faire tourner en France. Il faut dire que beaucoup d’entre eux sont des fils a Papa, ils sont de la 2eme ou 3eme generation, et ils n’ont pas les connaissances ni le courage pour manager l’entreprise cree par leur parent.

  45. pascal commente:

    Il faut être vraiment fou pour être employeur.

    Ce jugement est veritable suicide et se retournera contre les ouvriers d’Olympia et les autres qu’aucun patron digne de ce nom osera embaucher.…

  46. - commente:

    Il faut savoir… Quand on pense à l’affaire Carreman, qui avait proposé des reclassements en Inde pour des salaires de 69euros, ça avait suscité de nombreuses critiques. Les gens, la presse, etc, ont jugé ça “honteux” et “humiliant”.
    Personne n’accepterai de partir en Inde avec sa famille pour travailler pour 69 euros par mois.
    De même, personne n’accepterait de partir en Roumanie pour être payé 110 euros par mois ! Il faut arréter !
    De plus, et savoir que certains des plaignants s’étaient eux-même portés volontaires… c’est le chapeau !
    A côté de ça, Olympia risque de déposer le bilan, et c’est tous les autres salariés qui vont prendre !
    Où est la justice ?
    Où est le social ?

  47. Ecoeuré commente:

    Tant pis pour l’employeur !!!!!! Et les 280 salariés en France et les 500 en Roumanie, on fait quoi pour eux ????? Parmi les 47 plaignants, il y en à qui se sont porter volontaires dans le cadre du plan social. D’autres ont carrément refusé de changer de site distant de 1km, et ils auraient accepter d’aller en Roumanie ! De qui se moque t’on ? Alors oui, la loi stipule que l’entreprise doit proposer des reclassements EQUIVALENTS sur tous les sites du groupe. Je pose la question : est-ce équivalent un poste à 110 €uros en Roumanie ?????
    Aujourd’hui il y a en France des PME qui disparaissent à cause de la crise. Maintenant, toujours en France, une entreprise peut disparaitre pour cause d’humanisme. C’est écoeurant.

  48. Piellot commente:

    Tant pis pour l’employeur qui a voulu miser sur le chauvinisme en pensant que la proposition du reclassement en Roumanie serait humiliante pour les licenciés. Il faut respecter la loi du travail coûte à être ridicule face à certaines régles. C’est comme ça !

Laissez une réponse, partagez votre avis ou mettez à jour des données de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *