Courrier de financement Izicarte

Banque,  Crédits locataire : toutes les infos

J’ai reçu un courrier de financement Izicarte de 2500 euros, combien je dois rembourser par prélèvement tous les mois ?

Réponse :

Le montant mensuel de remboursement varie selon la durée choisie d’amortissement et le montant emprunté.

C’est au minimum 20 euros par mois à rembourser.

Izicarte est crédit renouvelable – une réserve d’argent dont des détails figurent sur la présentation dédiée.

Plus la durée de remboursement est longue (maximum 3 ans si le montant est inférieur à 3.000 euros), plus le crédit sera cher.

Ces offres sont dédiées aux dépenses de voyages, de loisirs et autres projets personnels ; à utiliser avec raison et modération.

Bon à savoir :

Izicarte est une carte bancaire Visa associée à un crédit renouvelable.

Une réserve d’argent est un crédit permanent où un établissement financier met à disposition une somme d’argent pouvant être utilisée pour toute dépense et tout achat (sans affectation).

Le taux d’intérêt du crédit permanent est souvent très élevé – de 5,5 % à 20 % en TAEG – pouvant engendrer un fort endettement du souscripteur en cas d’abus.

Il est possible de réaliser une simulation gratuite avant toute souscription au service dans le but de bien comprendre les engagements pris.

Rappel : Le délai de réflexion d’un financement à la consommation se monte à 14 jours (si restitution de la somme d’argent prêtée).

Dans tous les cas, il est possible de résilier à tout moment le crédit renouvelable après remboursement des sommes d’argent dues (capital + intérêts).

Accéder au crédit bancaire : jeunes de moins de 30 ans

Crédits locataire : toutes les infos

Contrairement à l’idée reçue, le crédit à la consommation est un produit financier utilisé, modérément, par les jeunes actifs pour le financement d’une automobile, le paiement en plusieurs fois, le découvert autorisé, les différés, etc.

Il est probable que les banques émettent des signaux réfractaires à toute demande peu recommandée.

D’ailleurs, les cartes bancaires distribuées, à cette tranche d’âge, sont, principalement, des cartes à vérification systématique. Ce qui réduit la tentation des découverts ou des différés.

27 % des ménages Français détiennent au moins un prêt à la consommation. Environ, un sur quatre fait appel à un découvert autorisé régulièrement. Source : Banque de France.

Toutefois, un bémol. D’après l’INSEE, à peine 18 % des moins de 30 ans sont propriétaires. En plus, il faut déduire ceux qui accèdent à la propriété, par l’aide financière d’une donation familiale ou par la succession, ou pour des logements peu vétustes ou en emplacement rural (très peu coûteux).

Il est fort probable que les jeunes actifs ont tendance à moins bien épargner dans les premières années au regard de l’effet des premiers accès aux capitaux (dépenses impulsives), de l’inculture dans la gestion d’un patrimoine, du manque de visibilité dans la situation socio-professionnelle (planification patrimoniale peu utile alors), de l’appartenance à une première tranche salariale peu élevée et du fait des frais d’installation dans le premier logement sur le parc locatif.

Les dépenses mensuelles vont donc au loyer, et à la consommation : automobile, mobilier, électroménager, textile, restauration, voyage, etc.

L’appel à des crédits à la consommation engendre un manque d’épargne pour préparer, rapidement, l’accès à la propriété.

Loterie immobilière : rêve ou réalité

Crédits locataire : toutes les infos,  Solution à une dette : toutes les infos

Qui dit mieux ! Un appartement à vendre à 5 euros… près de Madrid (Espagne) ! Rêve ou réalité ? La loterie immobilière est-elle légale en France ?

Cette histoire que je vais relater – diffusée par les grands médias espagnols et relayée par les médias français – est probablement véridique ; difficile de vérifier les détails donc prudence.

Seulement avant de s’engager à souscrire à des crédits bancaires pour un logement, il faut prévoir parfois le pire si un jour on se trouve incapable de rembourser son crédit, en cas de problème financier ou de surendettement par exemple.

Quelquefois, on peut faire preuve d’ingéniosité, même avec tous les créanciers bancaires sur le dos !

L’histoire se passe à Madrid avec un dénommé M. Rodriguez, un agent immobilier espagnol.

En 2005, l’Espagne avait mis un système pour encourager les ménages aux revenus modestes à acquérir des logements avec des crédits bancaires.

On parlait alors d’Espagne des propriétaires ; l’économie espagnole était en fête. Tout ou presque était possible.

Comme beaucoup d’autres, M. Rodriguez pensait profiter des promesses de la croissance économique, il a donc présenté son dossier pour l’achat à crédit d’un appartement de 70 m² dans la banlieue madrilène, composé de deux chambres, une cuisine aménagée, une terrasse et un garage.

Il voulait habiter tout près de sa fiancée et vivre le bonheur absolu. Ce dernier travaille comme agent immobilier après avoir essayé le domaine touristique en tant qu’animateur touristique et organisateur de fêtes.

Avec ce nouveau job dans le secteur de l’immobilier en plein boom, il a commencé à générer des sommes d’argent importantes lui permettant d’acheter son appartement pour 175 000 euros, avec un crédit à taux d’intérêt variable.

Pendant ce temps, l’Espagne était en plein boom. Il suffisait de lever les yeux vers le ciel les grues de construction.

Le pays s’était transformé en un vaste chantier. Quelle mutation de la nation ibérique : en effet, quelques décennies auparavant l’Europe du Sud était considérée comme une zone géographique relativement pauvre.

Si bien que les actifs immobiliers s’arrachaient et les prix grimpaient à des niveaux anormaux.

Tout ce qui ressemble à un habitat pouvait s’échanger sans trop de difficulté ; cette croyance ou certitude était diffuse auprès des ménages.

Toutefois, la célèbre crise des subprimes et financière de 2008 – déclenchée aux États-Unis d’Amérique – a fini par toucher l’Espagne des propriétaires endettés, voire surendettés.

Du coup, M. Rodriguez a subi le retournement de la conjoncture et a perdu son emploi.

Il est rentré finalement dans une phase de problème de remboursement de son crédit immobilier à taux révisable avec sa banque.

Les échéances mensuelles ne sont plus payées et elles s’élèvent à 1 000 euros/mois…

Sans salaires ni revenus, on peut parler de situation de surendettement.

Les alternatives possibles ?

Vente pure et simple de son logement ? Saisie immobilière par les tribunaux pour rembourser les créanciers ? Une vente à réméré ?

Une solution de rachat de crédits ou une renégociation du prêt immobilier ?

Aucune de ces solutions financières n’a été choisie par M. Rodriguez.

Comment payer alors sa banque sans perdre son argent !

M. Rodriguez a mis son appartement en vente en vain, personne n’en voulait… crise du crédit oblige.

Le stock de logements vides ou en cours de construction atteint des sommets ; en bref, l’offre est supérieure à la demande.

L’appartement du protagoniste n’intéressait plus personne.

Après avoir passé des nuits blanches, à cauchemarder que la banque pourrait s’emparer par saisie de son appartement, il a eu une idée géniale !

Il a une inspiration : pourquoi pas vendre des tickets de loterie ?

Un an seulement lui a été accordé, pour régler sa situation financière auprès de l’organisme financier.

Il a donc eu l’idée de faire de la loterie en se basant sur son site (www.elpisodecincoeuros.com qui ne fonctionne plus actuellement) ; il propose 64 000 tickets à 5 euros par billet, l’équivalent de la somme de sa propriété : 320 000 euros.

Afin de vendre ses billets de loterie, il affiche sur son site le slogan suivant : « Pour 5 euros, tu peux gagner un appartement et moi retrouver le sommeil’’ !

La proposition est alléchante !

Etant donné que pour l’achat d’un seul billet de 5 euros, l’heureux gagnant peut devenir propriétaire du bien, en bénéficiant de tous les droits, sans avoir à payer de frais de crédits, le notaire ou la TVA, cette opération lui a fait vendre 1 800 coupons en quelques jours seulement.

M. Rodriguez semble avoir trouvé une solution adaptée.

Sauf que du côté de M. Rodriguez, les choses ne sont pas aussi roses car il se sent ou est victime d’un système bancaire et immobilier qui ne fait pas de cadeau en cas de défaillance.

Important : la législation française interdit l’organisation d’une loterie immobilière si l’on se fie à une publication de Ooreka.

Rappel de loyers sur 5 ans

Conflits immobilier et sci : toutes les infos,  Crédits locataire : toutes les infos,  Habitation

Je viens de reprendre les augmentations de loyers des 5 dernières années, en ai-je le droit ? J’ai fait un rappel de loyer et j’ai fixé le nouveau loyer conformément aux indices prévus au bail.

Réponse :

Pour les locations d’habitations, le bailleur propriétaire dispose du droit de révision du loyer chaque année à la date anniversaire du contrat de bail si une clause l’indique.

Le taux annuel d’augmentation suit l’indice de révision des loyers (IRL) mesuré par l’institut INSEE.

Il n’est plus possible de réviser rétroactivement les loyers des 5 dernières années depuis la loi ALUR si l’on se réfère à une note de Ooreka ; le délai de prescription est ainsi fixé à 12 mois à compter de la date conclue entre les deux parties sur le bail.

Pour le calcul précis de la révision du loyer, vous pouvez utiliser cet outil immobilier pratique proposé par le magazine PAP : révision de loyers.

A retenir : Le loyer représente le prix payé dans le but de louer un bien immobilier. Il est souvent réglé mensuellement par le locataire.

Les charges locatives ne sont pas incluses dans le loyer mensuel à régler par le locataire au profit du bailleur propriétaire.

Un rappel de loyers est un courrier envoyé par un bailleur propriétaire à un locataire dans le but de lui demander de payer des loyers en retard (régularisation) ou pour payer un complément de loyers (sur justificatifs).

C’est l’indice de référence des loyers (IRL) qui est utilisé pour la hausse légale annuelle du loyer dans le secteur immobilier privé. L’indice IRL a remplacé l’indice du coût de la construction.

Par ailleurs, il existe des aides étatiques pour le paiement des loyers : l’APL (aide personnalisée au logement).

Qu’est-ce que le virement express d’une réserve de crédits ?

Crédits locataire : toutes les infos,  Gestion finance : toutes les infos

Comment fonctionne le virement express pour une  réserve de crédit ?

Le virement correspond à un transfert d’une somme d’argent d’un compte bancaire d’une personne vers un autre d’un tiers – ou de la même personne – en vue de régler une dépense, une charge ou alimenter un compte.

Le virement express est une option liée à une réserve d’argent permettant de virer l’argent disponible vers un compte courant bancaire.

Le délai du virement varie entre 24 heures et 48 heures ; si virement SEPA alors le délai maximum devrait être de 24 heures.

Certains organismes peuvent proposer un virement SEPA instantané – délai de 20 secondes pour recevoir les fonds si l’on se réfère à la Banque de France.

Toutefois, il sera utile de lire les termes du contrat pour vérifier la proposition réelle de l’établissement financier.

L’opération permet de pallier à un besoin d’argent ponctuel, rapide ou urgent.

La réserve d’argent peut être associée à une carte de crédit renouvelable ou pas en fonction des souhaits du titulaire.

Ce type d’offre est distribué par les établissements spécialisés de crédit et les banques.

Il est à noter que le coût des crédits renouvelables ou réserves d’argent est relativement élevé à comparer aux autres formes de financement personnel ; le service plus simple et rapide engendre donc des frais supplémentaires pour le bénéficiaire.

Loyer conventionné c’est quoi ?

Crédits locataire : toutes les infos

Le  loyer conventionné c’est quoi ?

Un loyer conventionné correspond au loyer d’un logement conventionné.

Le bailleur du logement et l’Etat ont signé une convention permettant de :

  • limiter le montant du loyer en contrepartie d’une aide financière ou fiscale ;
  • le droit aux APL pour les locataires ;
  • l’attribution des logements à certaines catégories socio-professionnelles (respect de critères en termes de revenus, etc.) si l’on en croit une publication de commentçamarche.

Le conventionnement sert essentiellement à limiter les prétentions des bailleurs-propriétaires en termes de loyers et de choix des locataires.

Plus :

Le bailleur est une personne physique ou morale qui a donné un bail d’habitation ou un bail professionnel à une personne physique ou morale appelée locataire.

Les conditions du bail sont énoncées dans le contrat de bail (montant du loyer, durée de la location, conditions de garantie, etc.).

L’APL signifie Aide Personnalisée au Logement. C’est une aide financière permettant de diminuer les dépenses de logement aux personnes bénéficiaires.

Le montant de l’APL est obtenu via un calcul complexe intégrant plusieurs données (revenus mensuels, montant du loyer, nombre de personnes dans le foyer, etc.).

L’aide est directement versée aux bailleurs-propriétaires qui la déduisent du loyer mensuel.

Données à retenir

  • le loyer moyen à Paris s’élève à 30 euros le m² par mois selon une estimation de seloger.com – soit 1.500 euros mensuel pour louer un appartement d’une surface habitable de 50 mètres carrés en moyenne ;
  • le loyer mensuel moyen en région parisienne se monte à 18 euros le m² et en France à 630 euros par mois si l’on se réfère à un article de Le Figaro.

Jeune salariée à temps partiel en CDI pour un prêt de 1000 euros

Crédit personnel : toutes les infos,  Crédits locataire : toutes les infos

J’ai 19 ans. Je suis actuellement salariée à temps partiel. J’ai un CDI de 20 heures et mes revenus sont de 650 euros et j’aimerais faire un prêt de 1000 euros.

Je pourrai rembourser très rapidement et en toute confiance car je n’ ai pas de facture à payer sauf mon téléphone qui est de 34 euros par mois.

J’ai déjà demandé un crédit en ligne sur un site qui m’a été refusé. Je ne comprends pas pourquoi. Je ne sais plus quoi faire pourtant j’en ai vraiment besoin.

Si j’emprunte sur 2 ans pour 1000 euros, quelle serait la mensualité sachant que les offres de prêts visibles que le net sont en moyenne à 11 % TAEG ?

Quel est le taux maximum qu’une banque peut me demander ?

Réponse :

Vos revenus sont justes et… vous êtes jeune… les banques et organismes de crédit ne veulent pas vous endetter à 19 ans !

Prenez le temps d’épargner, augmentez vos revenus et faites attention aux emprunts personnels.

Plus les revenus sont minces, plus le risque d’endettement est élevé. D’autre part, les commerçants (s’il s’agit d’un achat auprès du commerce) proposent, souvent, des paiements en plusieurs fois (avec ou sans frais financiers) pour ce type de montant (attention à provisionner vos chèques et comptes à chaque échéance).

Si c’est un prêt d’urgence, la Caf propose un prêt secours (achat de biens électroménagers, etc.).

Le microcrédit social remplit certaines fonctions pour accompagner financièrement les besoins financiers d’ordre social – achat d’un véhicule pour se rendre à un travail ; un financement pour une activité professionnelle.

Par ailleurs, il est possible de trouver un taux inférieur en misant sur la mise en concurrence et une recherche approfondie de l’amélioration du profil emprunteur.

Pour la facturation de ses services, une banque ne peut pas dépasser le taux d’usure imposé par la Banque de France qui est en moyenne autour de 20 % pour les crédits renouvelables (affiché sur le site de l’organisme public).

Il existe un taux plafond en fonction de chaque type de crédit (prêt auto, prêt personnel, crédit renouvelable…).

Donc, les établissements de crédit sont limités par la législation en vigueur pour la facturation des frais financiers sur l’activité commerciale du prêt d’argent.

Si vous souhaitez faire des simulations gratuites, utilisez la calculette à cet effet.

Données à retenir

  • les critères de solvabilité sont basés sur des calculs algorithmiques – scoring ou notation – pour évaluer la possibilité ou pas d’obtention d’un crédit à des conditions données ;
  • l’optimisation des facteurs – revenus ; dette ; garanties ; apport ou épargne ; etc.- interagissant sur le score de solvabilité permet, en principe, d’obtenir une offre personnalisée aux meilleures conditions financières et servicielles ;
  • 11.000 euros représente le montant emprunté moyen à l’occasion d’un achat automobile ;
  • 4 ans correspond à la période d’amortissement moyenne pour un prêt de consommation.

Qu’est-ce que le contentieux de crédit ?

Crédits locataire : toutes les infos,  Solution à une dette : toutes les infos,  Surendettement : toutes les infos

Un contentieux de crédit représente un état ou une situation d’une personne physique ou morale en indélicatesse ou en litige avec un prêteur financier.

Il peut s’agir d’un désaccord sur le contenu du contrat de crédit ou sur son exécution.

Dans tous les cas, la démarche litigieuse est encadrée par un processus résumé par cette subdivision :

  1. des échanges et dialogues par téléphone et courriers pour expliquer, comprendre ou relancer durant une période raisonnable (2 mois ou deux échéances successives impayées environ) ;
  2. des échanges juridiques par l’intermédiaire d’un avocat, huissier de justice et des tribunaux (titre exécutoire, saisies, etc.). Lire la procédure du recouvrement de dettes.

La solution idéale et optimale pour les deux parties cocontractantes consiste à ne pas basculer dans la seconde subdivision car très coûteuse en temps, argent et énergie.

L’état d’endettement et la négociation

Résoudre ses contentieux en crédit immobilier et prêt à la consommation avec les créanciers : négocier en bonne foi et bonne volonté dans la mesure des possibles.

Les contentieux entre les banques et les particuliers augmentent : de plus en plus de personnes en surendettement n’arrivent plus à rembourser des crédits contractés il y a quelques années.

Les raisons sont nombreuses et variées : achat immobilier hasardeux, prix de l’immobilier trop élevé, coût du prêt immo insoutenable, séparation, baisse de revenus, perte d’emploi, maladie, etc.

Les litiges consécutifs à un accident de parcours ou de vie restent majoritaires.

Le service de contentieux ou de recouvrement des banques ou organismes de crédits (notamment les sociétés de crédits consommation) est submergé de retards de mensualités, de demande de report de crédit, de demande d’étalement des dettes, de suspension d’échéances de crédit… mais dans la plupart des cas, cela se termine par un règlement amiable du litige.

Si l’arrangement amiable ne fonctionne pas, la vente aux enchères mobilières ou immobilières (adjudication en vente judiciaire) est actionnée afin de rembourser les créanciers.

Le contentieux avec les créanciers passe d’abord par des lettres de mise en demeure, des lettres de recouvrement de dettes par des sociétés de recouvrement (contentieux, procédure de pré-contentieuses, procédures judiciaires), lettres de relance amiable, lettres recommandées avec accusé de réception, etc.

Les banques utilisent tous les moyens possibles légalement et moralement pour récupérer les sommes d’argent impayées : de la relance à l’acte judiciaire (titre exécutoire).

Toutefois, il ne faut jamais paniquer : garder le sang-froid tout en étant proactif pour résoudre le problème raisonnablement et durablement.

Résoudre des difficultés

Il n’y a pas des milliers de méthodes pour solutionner un contentieux :

  1. négocier de bonne foi et en bonne volonté ;
  2. reconnaître sa dette et essayer dans le cadre du raisonnable de rembourser ;
  3. identifier les possibilités de générer des ressources à même de réduire la dette (observer autour de vous des biens ou effets personnels inutiles à vendre, réduire le train de vie, hausser le niveau des revenus par un complément d’activité, etc.).

L’idée est l’évitement de ce comportement classique : garder le silence et faire le dos rond en espérant ou en croyant à des choses déraisonnables ou incohérentes (oubli de la dette par le créancier, effacement total de la dette, gain au loto, etc.).

Chaos dans les finances personnelles

Bien évidemment, si la situation financière est catastrophique et réellement compromise alors le dépôt d’un dossier de surendettement auprès de la Banque de France sera nécessaire voire indispensable.

Simulation leasing bateau et crédit plaisance

Crédits locataire : toutes les infos,  Finance : toutes les infos

Le leasing bateau est-il la meilleure solution pour l’achat (location avec option d’achat) d’un bateau de plaisance ?

Le leasing bateau, appelé également LOA bateau, est une forme de financement donnant la possibilité aux amoureux de la mer de s’offrir un bateau en location avec une option d’achat à l’issue d’une période locative.

La solution existe en courte durée et en longue durée en fonction du prix du bateau et des projets du locataire.

Cette technique permet à un futur plaisancier de devenir locataire de son bateau (voilier à moteur, catamaran, etc.) pendant une certaine durée puis de réaliser une levée d’une option d’achat pour en devenir pleinement propriétaire.

Le bailleur est une banque dite créancière (ou société de leasing ou de crédit-bail).

Le locataire est débiteur de l’établissement.

Comme pour un financement bateau classique, le leasing bateau nécessite un apport personnel et le versement de loyers pendant toute la durée du contrat.

La souscription à une assurance bateau est également obligatoire, souvent incluse dans le contrat de leasing.

Faut-il mieux acheter un bateau en pleine propriété ou en LOA ?

Un investisseur raisonnable optera pour une acquisition pleine et entière de son actif car le différentiel en coût est quasi négligeable entre les deux solutions financières.

Toutefois, si l’acquéreur est une entreprise, la solution de location peut être avantageuse car les loyers sont amortissables sur le bilan comptable (en charges).

En bref, la prise de décision dépend de la situation précise du porteur de projet – nature du projet ; ressources et budget ; objectifs ; etc.

Une simulation des solutions nautiques du marché reste optimale pour réaliser son choix après avoir recoupé différentes informations essentielles.

Données nautiques à retenir 

  1. le coût moyen d’un permis de bateau de plaisance (permis nautique) s’élève à 450 euros (900 euros pour les grandes eaux intérieures) selon Ooreka ;
  2. les frais moyens de location d’une place de port d’un bateau de moins de dix mètres se montent à 230 euros par mois ;
  3. le prix annuel d’un contrat d’assurance bateau s’élève à 2,5 % de la valeur initiale d’achat ;
  4. le budget moyen d’entretien d’un bateau de plaisance est estimé à 230 euros mensuel (hors loyer de garage en port) ;
  5. le tarif moyen d’un bateau de plaisance à moteur de moins de 10 mètres est évalué à 25.000 euros.

CASDEN Banque Populaire

Banque,  Crédits locataire : toutes les infos

La banque CASDEN est une filiale de l’organisme bancaire Banque Populaire (Groupe BPCE).

CASDEN est une banque coopérative destinée aux personnels du ministère de l’Éducation nationale (enseignants, professeurs des écoles…), du ministère de la Culture et de la Recherche (chercheurs, agent administratif…).

L’établissement de crédits propose et commercialise des produits de financement de tous types : crédits immobiliers, prêt à la consommation, cartes de crédits revolving, réserves d’argent ou du rachat de dettes pour les propriétaires-locataires qui sont agents de la fonction publique (fonctionnaires de l’État).

Regroupement de crédits « optizen »

L’offre de refinancement d’emprunt personnel de la banque CASDEN pour les fonctionnaires a un nom marketing et commercial « optizen ».

Ce rachat de dettes permet de regrouper toutes les créances pour les souscripteurs en situation d’endettement : crédits à la consommation, prêt immobilier, dettes familiales, retard d’impôts, mensualités impayées, prêt pour l’automobile, crédit personnels, travaux de cuisines équipées…

Les mensualités de crédits sont diminuées jusqu’à 50 % afin de réduire la charge financière mensuelle. Le rachat de crédits de la banque CASDEN ne doit pas dépasser 21.500 euros sur 84 mois au maximum pour la durée d’amortissement.

Une assurance de prêt (décès, santé, accident) est souscrit auprès de CNP Assurances (filiale de la Caisse d’épargne, de la caisse des dépôts et consignations et de La Banque Postale, sopassur).

La restructuration financière de la CASDEN « optizen » est valable pour les sociétaires fonctionnaires ayant des points de privilège ou de solidarité.

La modulation des échéances mensuelles est possible.

Le crédit immobilier CASDEN

CASDEN Banque a un financement immobilier pour les projets personnels des sociétaires fonctionnaires (professeurs, enseignants, agent administratif, directeur d’établissement scolaire, principal, proviseur…) à taux d’intérêt fixe sur toute la durée du crédit (maximum 30 ans) jusqu’à 200.000 euros sans cautionnement, ni garantie d’hypothèque selon leur site Internet.

Pas de taux d’intérêt variable ni révisable selon la présentation de l’établissement.

Les échéances mensuelles sont modulables, plus ou moins 30 % selon les revenus et ressources financières du sociétaire. Les points CASDEN (plan épargne) permettent d’obtenir des avantages pour la souscription de crédits immobilier auprès de la Banque Populaire.

Le prêt à taux zéro de la banque CASDEN

Le crédit à taux 0 permet l’acquisition ou la construction d’un bien immobilier, appartement ou maison, pour les locataires sociétaires de la CASDEN avec des avantages : pas de taux d’intérêt jusqu’à un financement immobilier de 32.500 euros sur 264 mois.

Les frais de dossier sont gratuits pour cet emprunt hypothécaire.

Il faut respecter les plafonds de ressources financières fixées par la loi sur le prêt à taux zéro. Aucun point CASDEN est nécessaire pour l’obtention du prêt à taux zéro (PTZ) pour les fonctionnaires/emprunteurs.

Crédit senior, prêt retraité et emprunt pour personnes âgées

Pour les particuliers âgés de plus de 69 ans, la banque CASDEN propose un financement adapté à cette tranche de population : c’est le prêt fidélité immobilier de l’organisme. C’est un financement immobilier affecté aux projets d’acquisition hypothécaire.

L’âge maximal de l’emprunteur est de 80 ans à la fin du prêt immobilier. Aucune assurance ou garantie ne sont demandées par la CASDEN.

Le crédit immobilier est accordé sur 15 ans au maximum avec une limite de 200.000 euros de financement à taux fixe majoré de 0,75 %. Des points de solidarité « CASDEN » sont exigés par la banque.

Le prêt parental Casden, c’est quoi?

C’est un crédit immobilier destiné aux enfants et aux petits-enfants des sociétaires de la banque CASDEN : les points sont transmis aux nouvelles générations afin qu’ils deviennent propriétaires ou réalisent des travaux d’aménagement…

Les conditions d’octroi : domiciliation des revenus et salaires chez la Banque Populaire pour l’emprunteur, une caution solidaire du sociétaire ou une garantie d’hypothèque.

La modulation des mensualités est possible et le prêt immo est à taux d’intérêt fixe.

Le prêt relais et conventionné CASDEN

La banque mutualiste des personnels de l’éducation nationale propose dans les agences bancaires départementales des crédits relais ou des prêts conventionnés.

Le crédit à la consommation Casden

CASDEN propose également des prêts personnels pour les agents de la fonction publique pour financer des biens d’équipement, des travaux d’aménagement ou de décoration, une voiture, moto, camping-car, caravane ou mobil home, un bateau, des vacances, des voyages, l’aménagement du jardin avec terrasse…

C’est un crédit non affecté jusqu’à 21.500 euros sans aucun justificatif d’achat ou de dépenses sur 84 mois au maximum (7 ans).

Pour les sociétaires CASDEN, les poins privilège permettent d’obtenir des avantages pour les emprunts à la consommation, sans frais de dossier. Un crédit en ligne est possible pour un maximum de 15 000 euros (versés directement sur le compte en banque du fonctionnaire) selon les données indiquées par la Banque Populaire.

Contacts

Pour vérifier et comparer les offres de l’établissement dédié à la fonction publique, il serait utile de se connecter sur leur interface digitale https://www.casden.fr.

L’adresse postale est le CASDEN Banque Populaire 91 cours des roches 77 424 Marnes la-Vallée Cedex 2.

Le numéro de téléphone est le 01.64.80.64.80.

Il est aussi possible de contacter un délégué départemental de la banque coopérative pour dialoguer sur leurs produits et fonctionnement.