questions-réponses Articles

Comment le taux variable ou ajustable impacte le crédit en cours de remboursement ?

Si l'évolution d'un taux d'intérêt court varie en hausse ou en baisse, quel est l'impact sur mon crédit bancaire à taux variable, révisable ou ajustable qui est en cours de remboursement ? 

Tout d'abord, le relevé bancaire mensuel permet de vérifier les prélèvements décaissés en faveur des établissements de crédit.

En cas de souscription à un prêt d'argent à taux variable, révisable ou ajustable, une actualisation mensuelle du taux d'intérêt s'applique en fonction de l'évolution du taux de référence.

Les explications qui succèdent et un exemple sur cet article vous permettront de mieux comprendre la part évolutive du taux d'intérêt applicable sur le crédit en cours de remboursement.

Pour une question, votre conseiller clientèle pourra toujours vous expliquer l'évolution de vos mensualités et visualisez le tableau d'amortissement de votre offre de prêt.

Les taux révisable et variable suivent un taux de référence plus un taux plancher fixe.

Pour anticiper l'évolution des mensualités d'un crédit à taux variable/révisable, il suffit généralement, de suivre l'évolution du taux de référence indiqué sur l'offre préalable de prêt – généralement le taux euribor ou Ester. Plus ce taux montera et plus la facture mensuelle sera lourde pour l'emprunteur.

Le taux euribor – Tibeur ou  Ester – est un taux court interbancaire permettant de connaître à quel taux d'intérêt les banques se prêtent entre elles, et évaluer par la même occasion le coût de l'argent sur du très court terme – 1 jour à 3 mois.

Le taux euribor  – Ester ou Tibeur  – permet aussi de mesurer le degré de confiance que les établissements de crédit ont entre eux.

Plus le taux euribor est faible, plus la confiance sur le marché interbancaire est grande.

Le taux euribor – ou Ester – suit également l'évolution du taux directeur de la BCE.

Exemple

Antoine souscrit à un crédit auto avec une offre promotionnelle de 3 %.

Il est indiqué sur le tableau d'amortissement de l'offre de prêt auto qu'il devra honorer 450 euros/mois sur 96 mois.

13 mois sont passés, et Antoine reçoit un relevé bancaire intriguant. Il remarque un prélèvement de 462 euros.

Antoine appelle son conseiller clientèle pour comprendre le différentiel défavorable entre le tableau d'amortissement qui annonce 450 euros au treizième mois et les 12 euros supplémentaires à sa charge dans l'effectif.

Le conseiller financier décide de lui envoyer un email d'explication avec les extraits de l'offre de prêt indiquant la variabilité du taux d'intérêt.

En effet, Antoine constate les clauses de variabilité du taux sur le contrat de crédit signé. Antoine remarque aussi les alinéas correspondant à l'offre exceptionnelle de 3 %.

Antoine a bénéficié d'un taux promotionnel de 3 % qui était fixé sur les 12 premiers mois. Ensuite, le taux devient révisable en fonction de l'évolution du taux Eonia.

Pour le treizième mois, le taux Eonia a augmenté. Son taux varie de 2.8 % fixe + taux Eonia.

Plus le taux Eonia augmente et plus la facture en intérêts bancaires sera élevée.

Signification : si le taux Eonia atteint 1 %, alors Antoine devra être facturé de 3.8 % du capital restant dû au prorata mensuel.

Nizar Fassi a écrit 37504 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur cette encyclopédie bancaire à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en 10 ans.

Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir.

J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.