Association de consommateurs contre le surendettement

Les associations des consommateurs contre le surendettement

Le crédit est considéré comme un moteur puissant de la croissance économique.

Toutefois, c’est un facteur ou outil à utiliser avec raison et modération.

Ces dernières années, la législation a été durcie quant à la sollicitation ou distribution des crédits immobiliers et de consommation.

Une réflexion profonde est faite au plus haut niveau pour serrer encore plus les vis à l’accès aux emprunts faciles des organismes financiers.

Ce durcissement des lois survient après un constat réel : le surendettement des ménages génère d’importants problèmes de société.

Les associations de consommateurs et d’aide au surendettement ont sonné l’alarme les premières… et cela fait déjà plusieurs années.

Certaines associations demandent jusqu’à la suppression de la sollicitation des crédits sous toutes les formes (voie postale, télévision, radio, panneau d’affichage, Web…).

Un fichier central dénombrant tous les particuliers ayant un crédit ou prêt est même réclamé (comme en Belgique) et des sanctions financières seraient prises contre les sociétés ou banques proposant du crédit à un surendetté.

A l’heure actuelle, toutes ces propositions restent des bruits de couloir de l’Assemblée nationale : les lobbys bancaires sont très puissants, disposent d’arguments solides et résistent à toutes ces attaques.

Il est vrai qu’un durcissement de la législation sur les prêts à la consommation ou crédits immobilier pourraient fermer toute une partie de l’économie et générer de la décroissance : moins de dépenses, moins d’achats dans les grands magasins

Les critiques des associations sont centrées surtout sur les cartes de crédits revolving à taux d’intérêts élevés ou les emprunts immobiliers à taux révisable ou variable.

Voici plusieurs associations agissant sur ce segment d’activité économique :