questions-réponses Articles

Ascendants et descendants obligés de rembourser le prêt

Mon oncle est décédé et il a laissé des biens personnels et quelques dettes notamment un emprunt personnel de type revolving.

Quel est le risque si on ne prend pas une assurance pour rembourser un prêt Alterna ? Est-ce que se sont les ascendants ou descendants qui sont obligés de rembourser le prêt  ?

Réponse :

Oui, les héritiers ou ayants droit héritent des actifs et des passifs – dettes.

L'assurance de prêt à la consommation est utile dans les cas d'invalidité ou de décès. Elle prend en charge une partie des remboursements mensuels durant une période donnée en fonction des termes du contrat signé.

Plus : Le crédit Alterna est une réserve d'argent ou prêt renouvelable distribué par la banque Société Générale à destination des particuliers.

Il faudra étudier le taux d'intérêt TAEG révisable avant de souscrire à l'offre de financement personnel.

Les ascendants et descendants héritent des dettes s'ils acceptent l'héritage.

En effet, il paraît raisonnable de succéder des actifs et passifs d'un défunt ; on ne peut pas choisir que les avantages et oublier les inconvénients ou contraintes souvent associés.

Cette évidence est liée à l'existence de créanciers lésés attendant le remboursement de leurs créances – si c'est une banque, l'argent prêté et non encore remboursé appartient in fine aux clients épargnants de l'établissement qui attendent de recouvrer leur épargne.

Avant de donner son accord à une succession, il serait préférable de faire un bilan patrimonial du défunt en se rapprochant du notaire chargé du règlement de succession puis des banques créancières.

Nizar Fassi a écrit 37504 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur cette encyclopédie bancaire à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en 10 ans.

Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir.

J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.