questions-réponses Articles

Acheter des coupons d'obligations avec un super taux de rendement ?

Qu'est-ce qu'un coupon d'obligation ? Définition et explication.

Un coupon d'obligation représente les intérêts associés à un titre obligataire et versés au titulaire ou détenteur.

Toutefois, certaines obligations – appelées zéro‐coupon – ne versent pas d'intérêts.

On rappelle qu'un titre obligataire représente un droit ou titre de créance (part d'un emprunt) attribué à un détenteur appelé créancier.

L'émetteur de l'obligation – entreprise ou puissance publique – est ainsi un débiteur.

A chaque échéance convenue par avance, le créancier ou investisseur perçoit une rémunération prédéterminée en contrepartie de son investissement (achat du titre) selon le site Lafinancepourtous.

Autrefois, le coupon était fourni en papier à son détenteur pour en démontrer la propriété ; désormais, il est dématérialisé et traité en valeur mobilière échangeable numériquement.

Le plus souvent, les investisseurs disposent d'un mixte actions/obligations dans leur portefeuilles financiers dans un objectif de diversification.

Données à retenir 

  • plus le taux de rendement d'une obligation est élevé, plus le risque de défaut de paiement est élevé (l'entreprise ou l'institution est en difficulté ou la conjoncture économique est très mauvaise sur le plan de la disponibilité des liquidités) ;
  • le risque sur les obligations est moins élevé que celui sur les actions en toutes probabilités ;
  • le taux d'intérêt versé peut être fixe ou variable, annuel ou périodique ou in fine en fonction de la nature de l'obligation ;
  • 10 ans représente l'échéance moyenne (maturité) d'un titre obligataire ;
  • exemples de titres obligataires étatiques : T‐Bonds ; T‐Notes ; etc.


Extrait d'un article du 28 juin 2011, période financière et économique tumultueuse, successivement à la grande crise financière de 2007/2008. L'objectif est de fournir une plongée dans le passé afin de mieux comprendre des phénomènes économiques et financiers.

L'argent se fait trop rare : les grandes entreprises sont obligées de faire l'aumône aux investisseurs épargnants ?

Faute de crédits bancaires (car en surendettement), les grandes sociétés commerciales du CAC 40 recherchent activement du financement auprès des épargnants/investisseurs.

Les multinationales font la queue pour émettre des titres obligataires à rendement élevé.

Les taux d'intérêt en rémunération sont forts car la concurrence est rude entre les différents émetteurs (l'argent est trop rare et il n'y en aura pas pour tout le monde).

Les gérants obligataires se frottent les mains.

On rappelle que les taux de rendement des obligations d'entreprises varient entre 6 % et 9 %… ce qui reste une rémunération attractive en comparaison des livrets réglementés A ou les contrats d'assurance vie…

A l'épargnant de bien comparer les différentes offres disponibles sur le marché.



Nizar FASSI a écrit 37503 articles

Responsable éditorial du média digital Rachatducredit.com depuis 2007.
Je tiens à remercier les sources et équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes de Les Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc.

Je remercie également toutes les autres sources moins connues que je cite et lie systématiquement.

Si vous constatez une erreur ou si vous êtes insatisfait, n'hésitez pas à me l'indiquer afin que je puisse rectifier (nizar.fassi@gmail.com).