questions-réponses Articles

A moins de quels revenus annuels un gestionnaire de patrimoine est inutile ?

Le gestionnaire de patrimoine, un ami pour son argent ?

La gestion des finances personnelles peut être déléguée à un conseil indépendant spécialisé en gestion patrimoniale.

L'objectif est d'optimiser la valorisation des actifs financiers et immobiliers en présence tout en respectant le cadre fiscal et réglementaire.

Mais cette solution idéale représente un coût non négligeable pour le bénéficiaire.

Il est admis qu'un contribuable disposant de revenus annuels inférieurs à 300 000 euros ou disposant d'une valeur patrimoniale inférieure à 2 millions d'euros, le conseiller en gestion de patrimoine est inutile.

Avant tout engagement, le particulier doit exiger un bilan patrimonial gratuit auprès du conseil.

Lors de la délégation de ses ressources financières à un gestionnaire de patrimoine, il faut négocier les frais de gestion à moins d'un point annuel et qu'il soit de zéro euro en cas de perte annuelle.

Les gérants de certains fonds investissent avec des deniers personnels, ce qui rassurent les nouveaux arrivants.

Indépendance du gestionnaire jusqu'à être en position d'être sans risque personnel sur la perte de ses clients ? Gagner dans tous les cas, est‐ce juste dans un métier dont le risque en est le cœur ?

Les gestionnaires de patrimoine proposent des investissements parfois sur des fonds en euro qui se veulent sans risque de perte de capital. Ces derniers peuvent proposer certaines obligations d'entreprises ou d'Etats qui proposent des retours en rémunération de l'argent parfois plus ou moins élevé en fonction du risque de solvabilité.



Nizar FASSI a écrit 37503 articles

Responsable éditorial du média digital Rachatducredit.com depuis 2007.
Je tiens à remercier les sources et équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes de Les Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc.

Je remercie également toutes les autres sources moins connues que je cite et lie systématiquement.

Si vous constatez une erreur ou si vous êtes insatisfait, n'hésitez pas à me l'indiquer afin que je puisse rectifier (nizar.fassi@gmail.com).