Mercredi 17 septembre 2014

Vente forcée d’une maison en saisie immobilière avec huissier de justice 38

LA VENTE FORCEE DE NOTRE MAISON CONTINUAIT A PLANER AU DESSUS DE NOS TÊTES:

Huissier de justice n’était pas trés loin du pavillon !

A force de devoir reporter des échéances de paiement et compte tenu de l’importance de notre découvert bancaire(avec frais d’agios), nous nous rendions bien compte qu’il devenait urgent de trouver une solution au surendettement.

Les factures continuaient à rentrer toujours plus vite que l’argent pour les payer et avec le remboursement de notre compte affaire, nous avions atteint les 95 % de nos revenus uniquement en traites impayées. Autrement dit, il nous restait 5 % de ceux-ci pour payer toutes les autres factures telles: les assurances, l’électricité, le téléphone, les frais de voiture, l’alimentation, etc..c’est notre seul reste à vivre mensuel…notre capacité de remboursement est quasi nulle.

Jongler avec nos comptes disponibles et réserve d’argent ne suffisait plus. Mon épouse avait fini par baisser les bras et avait alors téléphoné, à mon insu, à la Banque de France pour demander ce qu’il fallait faire pour bénéficier de la loi NEIERTZ. Cette dernière nous fit parvenir un formulaire de surendettement à compléter que je refusais catégoriquement de remplir lorsque mon épouse me le demanda, estimant que cette solution était une solution d’assistanat qui n’était pas du tout dans mon caractère. Et de jeter ce dossier de surendettement à la poubelle.

J’étais convaincu qu’il y aurait encore une possibilité de trouver un organisme financier qui nous rachèterait toutes nos dettes, ramenant par-là nos remboursements à un niveau acceptable.On cherchait une société de rachat de crédits immobilier ou un courtier spécialiste en regroupement de prêt à la consommation.

Je décidais alors à l’aide de mon ordinateur et d’un tableur de créer un tableau de situation de notre endettement total et avec celui-ci, d’entamer une tournée des Banques et autres sociétés de crédits afin d’essayer d’obtenir ce rachat de crédits. La réponse fût partout la même: IMPOSSIBLE!

Cependant, tous me suggérèrent de m’adresser à la commission d’examen des situations de surendettement. Car! disait-il: <<Ce document est suffisamment clair et suffisamment explicite et votre cas a toutes les chances d’être accepté>>.

Mon épouse avait donc fini par gagner. Me rendant bien compte que tout était perdu, que les lettres de rappel de paiement avaient fait place à des lettres du service contentieux, j’ai fini par baisser les armes et me suis mis à constituer un dossier dans lequel j’essayais d’être le plus précis possible. Je savais que l’honnêteté serait payante et n’ai donc pas cherché à falsifier quoi que ce soit, car conscient que cela pourrait se retourner contre nous.

Ce dossier de surendettement de la banque de france était constitué de la manière suivante:

- Sur une feuille blanche de format A4, j’ai détaillé tous nos revenus de l’année 1990. Ayant encore suffisamment de place sur cette même feuille, j’y ai détaillé toutes nos créances; y compris les échéances en retard au mois de janvier 1991. (voir modèle N°1)

- Sur une seconde feuille, j’ai détaillé tout ce que nous avions à payer au total courant janvier, en y reportant également le montant des retards.

- Ayant là aussi suffisamment de place, j’y ai fait figurer tous les biens, mobiliers et immobiliers, entrant en général dans les ventes forcées (voir modèle N°2)

Vous remarquerez cependant que je me suis abstenu de faire figurer le débit du compte professionnel et la mensualité de 500 F que je versai chaque mois pour le couvrir.

Ceci est simplement dû au fait que sachant que la commission d’examen des situations de surendettement, ne prend pas les dettes professionnelles en compte, il était donc inutile de les y faire figurer. Sur deux autres feuilles, j’ai résumé tous les ennuis auxquels nous avions été confrontés et qui nous ont amené à ce stade de l’endettement, puis j’ai envoyé cela à la Banque de France de Colmar ou siège cette commission pour ce qui est de mon département. Que ceux qui n’ont pas de machine à écrire ou de traitement de texte, se rassurent. Ce n’est sûrement pas le fait que ce document ait été dactylographié qui aura fait pencher la balance de notre côté. Mais il est vrai qu’il est de ce fait beaucoup plus clair et plus lisible, surtout si vous avez une écriture illisible.

Bien entendu, le fait d’envoyer ce dossier, ne nous dispensa en rien à continuer de payer nos créanciers, pas plus que de remplir un dossier pré-imprimé que nous fit parvenir cette commission et sur lequel, il fallait reprendre plus de la moitié de ce que j’avais déjà mis dans celui que je lui avais envoyé le 15 janvier 1991.

Avis: La famille en surendettement cherche à trouver une solution de rachat de crédits ou de consolidation de dettes pour assainir leurs finances personnelles.Un regroupement de toutes les créances en une seule et unique facture mensuelle,avec un étalement des crédits sur le temps, pourrait convenir au couple en difficultés financières.Les mensualités et échéances de remboursement pourrait baisser jusqu’à 60 % avec ce montage financier simple.

C’est une banque spécialiste en refinancement d’emprunt qui rachète toutes les dettes,avec l’aide d’un intermédiaire en opérations de banques (iob,courtier).Les banques comme le Crédit Agricole, Caisse d’épargne, Banque Populaire, Bnp Paribas, le Crédit Mutuel-Cic ne font que rarement ce genre d’opération financière,surtout pas aux clients-emprunteurs en surendettement….Les banques comme Ge Money Bank, Creatis, Banque Sygma, Banque Royal Saint Georges, Barfimmo….font des restructurations de crédits immobilier et consommation, pour les propriétaires ou les locataires, fichés ficp banque de france ou interdit bancaire…

Ils pratiquent des crédits de substitution à des taux d’intérêts variables ou révisables (rachat de prêt capé ou non capé) suivant le dossier de l’emprunt-co-emprunteur : revenus, ressources financière, situation de logement, garanties, âge…..Le narrateur a été refusé par tous les établissements financiers…L’acceptation des dossiers de surendettement dit « hors critères » dépendent de la situation personnelle et de la conjoncture économique du moment…

Le protagoniste fait tout son possible pour sortir de sa situation de surendettement et de ne pas se faire saisir son immobilier, son mobilier… Il est difficile de résister à une telle pression morale. L’endettement par les dettes de consommation entraînent des difficultés de paiements et de remboursements qui impliquent des impayés ,des mises en demeure.

Prendre en main ses problèmes de crédits et prêts à la consommation et immobilier est une des solutions pour consolider ses dettes et négocier des plans de refinancement ou d’échéanciers avec les créanciers.

lire la suite , page précédente

Une simulation de rachat de crédits est possible en complétant le formulaire en haut de cette page.

VN:F [1.9.20_1166]
Rating: 2.8/10 (5 votes cast)
VN:F [1.9.20_1166]
Rating: +1 (from 1 vote)