Jeudi 24 avril 2014

Un an après la débâcle économique, on peut faire un petit bilan de la crise financière et immobilière.
La titrisation des financements de prêt immobilier , c'est à dire la spéculation sur le crédit des souscripteurs modestes américains qui est à l'origine de cette crise financière. Cette titrisation a enlevé le sens même de garantie hypothécaire. Habituellement , souscrire à un crédit immobilier permettait d'enrichir son patrimoine. D'un côté , les familles modestes ont souscrit à des crédits à taux variable, et de l'autre côté des financiers qui achètent ces financements hypothécaires sans connaître à quoi correspondent ces créances. Lorsque les mensualités des particuliers ont dépassé leur capacité de remboursement:
- Des millions d'américains qui se voit leur maison saisir et mise en vente aux enchères.
-Des banques qui se retrouvent avec des milliards d'impayés en attendant les longues procédure de saisie et vente aux enchères.
-Les titres de ces créances ont chuté allant jusqu'à déposer le bilan à des banques, des institutions, des financiers reconnues dans le monde et les anonymes.

Cette crise a impliqué l'effondrement des marchés financiers, une hausse des taux d'intérêts, un durcissement de l'octroi de crédit aux particuliers et aux entreprises.
Les banques françaises (Bnp paribas, crédit agricole, banque populaire-caisse d'épargne via natixis,société générale...) ont toute perdu des capitaux dans cette histoire , directement ou indirectement. Cependant, la solidité des banques en france a permit d'être moins touché par la crise.
Il faut noter que les financiers ont joué avec le feu.Le secteur bancaire est le pilier de l'économie.Quand un financier ne s'est même plus ce qu'il achète, il doit démissionner ou aller prendre des vacances. Un titre ou une action est la valeur d'une entité ( une action =part d'une entreprise, titre sur l'or=quantité d'or...)et non un pari.

Réduction fiscale sur l’économie d’énergie

Garantie des credits interbancaires ou entres banques par l’état

L’avantage du crédit hypothécaire

Comment bien poser de la faïence dans un bien immobilier ?

Crédit logement et taux moyen intérêt à l’agonie